Avertir le modérateur

26/03/2012

Pourquoi nous avons décidé de fermer les commentaires sur la tuerie de Toulouse

Mardi 20 mars, 24 heures après le quadruple assassinat survenu à Toulouse, la rédaction de 20 Minutesa choisi de fermer aux commentaires tous les articles traitant de ce fait-divers.  Une décision regrettable, mais qui s’imposait.

Des commentaires contraires à notre charte éthique

Le site a en effet été inondé de commentaires haineux, agressifs, à connotation raciste ou incitant à la violence. Ce type de réactions, comme vous le savez, n’a pas sa place sur 20 Minutes. Elles contreviennent à la Charte éthique de 20 Minutes, à l’état d’esprit neutre, ouvert au débat et serein de la rédaction.

«20 Minutes ne doit pas faciliter l’expression des convictions extrêmes et destructrices de la société (…) Le respect du lecteur est une préoccupation constante de 20 Minutes. Il passe par le dialogue avec les lecteurs et les internautes. La Charte de 20 Minutes est donc un code éthique pour notre communauté qui dépasse la seule activité de la rédaction», explique la Charte éthique, en libre accès sur le site.

Des commentaires contraires aux indications de l’espace Réactions

Au moment de rédiger votre commentaire, vous êtes informés, de plus, des dispositions légales que votre note doit précisément respecter.

commentaires.jpg

Des commentaires contraires à la loi

De nombreuses contributions contenaient ainsi des propos contraires à la loi.

Pour rappel, nous vous invitons à consulter par exemple l’article 24 de la loi sur la liberté de la presse de 1881. Il prévoit la sanction de toute personne ayant provoquée «à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée (…)»

Pourquoi ne pas avoir laissé les commentaires ouverts et accentué la modération ?

En tant qu’éditeur, la rédaction et la direction de 20 Minutes sont responsables des contenus  publiés sur son site. La rédaction a de plus toujours fait le choix de la souplesse et de la libre expression de ses internautes. C’est d’ailleurs pour cela que nous mettons régulièrement en avant des témoignages, réactions et avis d’internautes. Notre seule limite étant le respect de nos valeurs et les dispositions légales.

Assurer une modération efficace des commentaires s’est avéré tout simplement ingérable. Nous ne pouvons mobiliser notre équipe de modération et nos journalistes sur 90% de commentaires ne présentant aucun intérêt éditorial. Cela nous pousserait à laisser de côté les 10% de réactions intéressantes.

Où pouvez-vous vous exprimer sur la tuerie de Toulouse?

Nous avons déjà expliqué ce choix dans chaque article fermé aux commentaires. De plus nous vous avons permis de réagir dans un seul article tout particulièrement consacré au débat sur l’affaire.

commentaires2.jpg

Dans un souci permanent de vous informer le plus précisément possible, nous vous avons également proposé de répondre à vos questions sur l’intervention du Raid.

Nous sommes de plus restés disponibles et présents via ces commentaires et les adresses reporter-mobile@20minutes.fr et moderateur@20minutes.fr.

>> Vos réactions autour de la tuerie de Toulouse
>> Mort de Mohamed Merah: Posez vos questions sur l'intervention du Raid
>> Mort de Mohamed Merah: Vos questions, nos réponses

Commentaires

"La rédaction a de plus toujours fait le choix de la souplesse et de la libre expression de ses internautes. "
Alors ça c'est une vaste blague et nombreux sont les internautes, et pas seulement sur ce sujet précis, qui ont été CENSURES par les modérateurs en mode aléatoire. J'ai vu des personnes se plaindre re-poster tout en restant courtois. D'autres pouvez poster à tout va, fautes d'orthographes comprises, sans être inquiétés. Niveau liberté d'expression on a vu mieux. Les modérateurs doivent avoir un bouton "random" pour supprimer les commentaires au hasard. A contrario et étrangement, c'est souvent les articles sur le même thème qui sont fermés par la rédaction. Je vous laisse deviner la thématique. Certains commentaires méritent d'être enlevés bien entendu, mais c'est sûr que c'est beaucoup plus démocratique de fermer les commentaires en totalité et éviter le débat de fond. Le besoin de se justifier par cet article confirme bien ce que je pensais, et ce n'est pas la première fois qu'un article est fermé. Si je lis 20 minutes, ce n'est pas plus pour vos articles (parfois médiocres avec des "fotes" en bonus) que pour les commentaires des internautes, qui exposent leurs idées quelles qu'elle soient, se confrontent ou tout simplement précisent mieux le sujet en allant plus loin dans la réflexion. Oui, certains journalistes ne comprennent rien à rien à des sujets qu'ils présentent et sortent des âneries avec un aplomb incroyable mais eux on ne les censure pas ! Revoyez votre méthode de modération au lieu de pondre un article pour essayer de vous justifier, ça sera plus utile. A bon entendeur.

Écrit par : Kim Jong Vin Mhi Nutes | 26/03/2012

tout a fait d'accord avec vous

Écrit par : vila | 27/03/2012

Bonjour,

Nous vous rappelons que vous pouvez, dès que vous ne comprenez pas le refus d'un commentaire, nous écrire à moderateur@20minutes.fr. Nous répondons systématiquement, soit en justifiant à l'aide de la charte la suppression du commentaire, soit en remettant en ligne le commentaire, s'il a été modéré à tort.

Écrit par : Redaction 20 Minutes | 27/03/2012

Je crois que Kim Jong Vin Mhi Nutes a parfaitement résumé la situation, c'est même pour cette raison que je m'abstiens d'habitude de commenter et même de lire la presse francophone en ligne: cette censure n'est pas propre à 20minutes mais bien répandue partout. A leur décharge, il faut reconnaître que la loi française est elle-même hautement contraignante en la matière (et les associations (subventionnées) de défense de ceci ou de cela hautement procédurières), n'en déplaise aux biens-pensants qui essayent d'entretenir la croyance que la liberté d'expression n'est pas morte (méthode Coué peut-être?).
Bon, là j'ai fait une exception car j'ai été amené par Twitter, mais je repars aussitôt sur l'internet IT et US, qui n'est pas parfait lui non plus mais tout de même plus fréquentable. Bon courage à ceux qui restent malgré tout. Et aux journalistes et modérateurs qui font chaque jour moultes entorses à leur supposée éthique de neutralité et objectivité.

Écrit par : Mao Vin Mhi Nutes | 27/03/2012

J'ai failli oublier: quel beau pays où ceux qui ne font que s'exprimer dans un commentaire sont censurés à loisir mais ceux qui tuent des gens passent en boucle (avec leurs idées et tout) dans les journaux... Si ça ce n'est pas de l'incitation à la violence, moi je suis le Pape et la Reine d'Angleterre...

Écrit par : Mao Vin Mhi Nutes | 27/03/2012

Je veux bien comprendre que concernant un sujet aussi grave et sans précédent, vous ayez choisi de supprimer l'accès aux commentaires, mais depuis quelques années votre modération est devenue excessive,bien souvent on ne peut plus suivre les échanges entre internautes, de nombreux posts ayant été supprimé sans aucune raison. Même si l'on s'en tient à votre charte, on a parfois bien du mal à suivre la logique des modérateurs.

Il serait peut être temps d'envisager un vrai nouveau concept de forum, avant qu'un Dot Com américain s'en charge et bouleverse une fois encore le web. Il y a forcément mieux à faire que ces empilements de commentaires qui partout sur le net sont arrivés à saturation.

Concernant la modération pourquoi ne pas y associer les internautes par un système de vote, un mixte entre auto-régulation et modération officielle. Je ne détiens pas la solution, mais le système actuel utilisé sur la majorité des sites d'actualité ne satisfait personne, ni les internautes qui se sentent lésés,ni les modérateurs qui ne savent plus où donner de la tête. Une idée à creuser...

Écrit par : julien | 26/03/2012

Bonjour,

C'est en effet une idée à creuser. C'est d'ailleurs en partie pour cela que nous avons choisi de créer ce blog des community managers. Pour créer un espace d'échange entre la rédaction et les internautes, entre autres sujets sur la politique de modération.
N'hésitez pas à nous poser des questions, nous éclaircirons avec plaisir les points de modération obscurs.

Écrit par : Redaction 20 Minutes | 27/03/2012

Toute manière c'est toujours la meme chose avec vous ,et votre journal de merde ,vous etes la PRAVDA !!!!!

Les autres journaux garde le forum ouvert

Écrit par : MARTIN | 26/03/2012

Il me semble que personne ne vous force à venir ici... Et traiter ce journal de "merde" c'est traiter au passage tout ses lecteurs... merci pour le respect et le bpn exemple que vous montrez.
J'espère que si vous êtes père de famille vos enfants ne seront pas comme vous.

Écrit par : Siegfried | 27/03/2012

Et supprimer cette photo où on voit ce meurtrier avec un sourire jusqu'aux oreilles est possible?......

Pour les commentaires hors chartes, il suffit de dédier des modérateurs pour les cas particuliers. Ca permet aux gens de s'exprimer et de bloquer les "extrémistes".

Écrit par : sp | 26/03/2012

Vous avez totalement raison, c'est indécent mais 20minutes ne semble pas changer pour une photo plus neutre, monter cet individu sourire est une provocation, les journalistes ne semblent ignorer ce que peuvent ressentir les proches des victimes de cet individu.

Écrit par : pat | 27/03/2012

Cette actualité évolue au même rythme que les questions que se pose l'opinion publique on a l'impression que le scénario s'écrit au fur et à mesur du temps pour contrer toutes les questions qui dérangent ! JASON BOURNE pour ceux qui aiment ce genre de scénar ... à l'américaine.(l'un de les précédents post).

Vous avez bien raison de clôturer le débat ... Car je suis un Fidel lecteur de 20 minutes et j'ai malheureusement constaté les dérapages souvent suscités par l'actualité qui concerne les Minorités ou les étrangers. La liberté d'expression devient un ring ou les uns et les autres se retrouvent pour s'infliger toute sorte de contradictions haineuse cela devient le coin des cyber-règlements de comptes. J'approuve votre décision au nom du respect de TOUS!

Écrit par : Fisher | 27/03/2012

Bonjour,

Merci pour votre message. Nous vous rappelons que vous pouvez toujours exprimer votre avis sur cette affaire en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr.

Écrit par : Redaction 20 Minutes | 27/03/2012

Je trouve dommage que des forums soient clos mais certains ont tendance à confondre un forum avec un espace où déverser ses haines et autres rancœurs !

Écrit par : Guy Liguili | 27/03/2012

posez vous la question , qui veux fermer le forum et empêcher le débat !!

Écrit par : courville | 27/03/2012

Pour un tel drame il était prévisible que les commentaires allaient être extreme tout comme l'affaire elle même...
Pour ma part ce qui m'interpel c'est pourquoi tous ces pourquois... Les fais parlent d'eux même, il fallait mettre tout en oeuvre pour stoper un fou alors il aurait fallu faire ceci ou cela c'est certainement plus facile a dire qu' faire et surtout plus facile de critiquer après... que serait aujourd'hui les commentaires si ce fou avait échapé aux forces de l'ordre et avait pu refaire un tel act ? Que les services de police fassent leurs critiques pour éventuellement corrigé ce qui ne leur parrait pas être la meilleur façon de géré une situation comme celle ci mais arretons de prétendre toujours pouvoir faire mieux que les autres surtout lorsqu'on est pas dans la situation présente. Quelle est votre réaction lorsque vous même êtes critiqué sur une travail que vous éstimez avoir fait avec concience proffessionnel ? arretons simplement de casser du bois sur le dos d'autruis.

Écrit par : Roland | 27/03/2012

20 minutes est devenu anti-démocratique, trops de posts sont supprimés alors qu'ils sont courtois, sans haine, sans racisme etc... 20 minutes est devenu comme le KGB

Écrit par : vila | 27/03/2012

20 minutes ou est passé mon commentaire, ENCORE SUPPRIME

Écrit par : vila | 27/03/2012

Certes les commentaires racistes n'ont rien à faire dans les commentaires.
Mais Combien de fois je peux voir des commentaires haineux et insultants venant de gens qui estiment que seules leur idées politiques sont à prendre en considération?
Concernant cette tuerie, je note que 20 minute n'a en aucun cas réagit quand beaucoup pointaient leur doigts vers L'extreme droite en étant plus que haineux.
Ce qui ne fut pas mieux quand on a su que c'est un musulman (d'ailleurs il aurait mieux valu utilisé le terme d'intégriste).
Dés qu'il s'agit de politique de toute façon à vous écouter il faudrait peut être penser a supprimer les 3/4 des commentaires or vous ne le faites pas.
Quand Les hommes politiques attisent la haine de leur électeurs à l'encontre d'autres électeurs vous en parlez sans vergogne, les politiques auraient-ils une dispense pour cela?
Il est de mon avis que vous seriez bien plus crédible en supprimant post par post tous ceux qui sont a caractère haineux et quelque soit la mouvance d'un commentaire, la haine ne vient pas que de l'extreme droite.
Elle vient de l'extreme droite des pro sarkozyste, des pro mélanchons, des pro lepen, les pro hollande, des intégristes en tout genre (il n' y a pas que les religieux ( et par religieux j'entends quelque soit la religion bien que les moins discret actuellement sont en effet les intégriste musulmans).

Écrit par : Agronar | 27/03/2012

Bonjour,

L'équipe de modération observe les commentaires un par un, et les modère, indifféremment de toute mouvance, en simple application de la charte: les commentaires haineux portant sur l'extrême droite sont donc également supprimés.
Nous vous invitons, si vous constatez la subsistance de commentaires injurieux, à "alerter" ce message (juste dessous le commentaire).

Écrit par : Redaction 20 Minutes | 27/03/2012

Je constate et respecte vôtre décision....Je peu bien comprendre...
Bien à vous
A.Debénath

Écrit par : DEBENATH | 27/03/2012

Par respect pour les familles et pour les victimes, mettez un terme à cette discussion.

Écrit par : Philippe | 27/03/2012

il y a avait surtout beaucoup de commentaire admirant l'action de Sarkozy , et ça ça vous gênait...

On vous fait confiance pour laisser les commentaire pro Hollande même s'ils deviennent haineux vis à vis de l'UMP ^^

Écrit par : Geerk | 27/03/2012

Vous avez tout à fait raison, Geerk ! Il ne faut pas toucher aux partis de gauche sous peine de se faire aussitôt censurer par les soit-disant modérateurs ! Encensez la gauche, vous serez publié, critiquez-la, vous serez censuré !

Écrit par : nenousfachonspas | 03/04/2012

Pourquoi ne pas avoir fait de modération à priori, qui permettent de publier les commentaires en éliminant avant ceux qui sont contraires à la charte ?

Écrit par : lmp | 27/03/2012

Bonjour,

C'est une question pertinente. Nous avons choisi une modération a posteriori car elle permet d'afficher plus rapidement les commentaires postés. Cette technique favorise la vivacité et l'interactivité des débats. La majeure partie du temps, ceux-ci sont apaisés et ne nécessitent pas un contrôle accru.

Écrit par : Redaction 20 Minutes | 27/03/2012

Je ne sais pas trop que penser de cette affaire que je n'ai en rien suivi.
Par contre, je me dis qu'effectivement, fermer tous les commentaires sur une série d'article est une idée. Une idée extrême démontrant qu'il n'y a rien de mieux dans la tête de ceux qui l'appliquent, mais une idée quand même.
On aura beau se plaindre de la fermeture des commentaires et autres, si certains ont mieux à proposer, s'ils pensent que leurs idées seraient plus efficaces pour éviter une avalanche de commentaires et de remarques haineux et pro-racistes - comme on en voit sur toute la toile, inutile de se leurrer - alors qu'ils parlent calmement, et expriment leur point de vue.

Personnellement je ne suis pas une lectrice acharnée, et encore moins une "commentatrice". De ce fait, je ne connais rien de la modération actuelle. Mais il me semble que, pour commencer, tout échange se doit de se faire dans le calme ...

Écrit par : Rebecca | 27/03/2012

Les événements de ces derniers jours, en France, mais pas seulement, et plus spécifiquement leurs traitements médiatiques (à gauche, à droite et au milieu –presse officielle ou réaction individuelle) tenant à l'obscène, mettant en scène l'horreur jusqu'à plus soif -pour un scoop ou pour une (mauvaise) cause- me poussent à la réflexion...
Car l'on a joué des peurs. Et des larmes. Et des fragilités d'équilibres instables...
Car aussi, l'on a en quelque sorte "dérobé" aux familles endeuillées la profondeur sans mesure de leur chagrin -prétendant à « même douleur » là où n'est qu'incommensurabilité... ...Tout cela en flashs bien trashs chèrement monnayés! Dans les faits, cette succession enivrante permet de faire l'impasse sur les problèmes de fonds pour abandonner très vite les victimes à leur solitude...
Tout ceci me conduit alors à ces quelques remarques:
Et d’abord sur la presse : où le reporter n’est jamais aussi vivant que sur les tombes pas encore creusées -bouffées d’adrénaline et frissons à fleur de peau, sans doute ?
Certes, cela, sûrement, partit d’un bon sentiment : être là où l’histoire s’écrit, dénoncer les horreurs et les ignominies et les coups de folie. Renseigner pour permettre le savoir, et l’analyse, et la prise de mesures ou la mesure de l’air du temps. Nonobstant, avec l’expérience, avec le temps, comme disait Léo, et parfois le cœur qui se blinde, et souvent l’ambition qui s’insinue, et toujours la pression ambiante (tentaculaire ou plurielle) poussant des pieds et des mains, la précipitation s’impose pour oblitérer le travail intellectuel et remplacer l’émotion vraie par quelques décharges qui se perdront avec l’événement ultérieur…. Ce faisant, l’on nous propose une série de séquences où le réel tend à se confondre avec la déferlante incessante des images fictionnelles débordant de corps écorchés et d’hémoglobine au ketchup… Et l’on défait l’Histoire en anecdote
Ensuite, sur une figure paradigmatique et néanmoins très concrète de nos sociétés : celle de l’homme sans visage –celui des insatisfactions permanentes et des quêtes de soi (s’exprimant dans les chirurgies esthétiques). Mais aussi et surtout, celui des solitudes urbaines et des ruptures tant sociales que générationnelles, historiques ou culturelles : d’un homme sans réalité ni consistance – et qui cherche désespérément à s’affirmer…En ce compris, quelquefois, dans la violence destructrice ou autodestructrice…
De fait, les «plus jamais ça» s’enfoncent bien souvent inutilement dans les nuits noires de nos cauchemars. Et rien n’est certain, et la bête immonde est là qui rôde –revenue des enfers pour incendier le réel. Parce qu’il est des brasiers qui s’allument sous le souffle froid du mépris ; des bûchers qui se nourrissent de peurs hallucinées ou de haines aliénées. Qu'il est des presque frères oubliant d’où leur viennent leurs différences – ce qui les unit sous d’autres noms, d’autres inflexions. Et qui se déchirent alors à coups de pierres jetées ou posées en rempart. Mais les armes sont inégales et les combats iniques qui opposent aux fils les fautes des pères. Et il fut, il est, il sera des coupables de leur seul nom, de leur seule prière. Et des bourreaux très ordinaires –inhumains.

A l’observation, en cette Histoire des hommes, sur cette Terre commune, au regard de l’aventure anthropique, les événements dépassent de loin les «deux communautés» ici impliquées (au vrai et plus justement, dépassent les sujets concrets et singuliers appartenant à ces deux communautés). A mon estime, ces dérèglements individuels et sociétaux concernent l’ensemble des hommes –et l’on peut sans doute généraliser les analyses :
Là, le feu des représentations religieuses et des harangues exaltées de leurs propres haines, leurs propres peurs. Ici, la froidure des solitudes porteuses d’incertitudes ou de déliances factrices de dévastations.
Terrorismes s’enivrant de leurs extrémismes hallucinés…
Guerres s’enorgueillissant de leurs légitimités autoproclamées…
Gangs citadins, trompant leur désespoir pétrifié dans la mise en pièces ou en fumée des objets et symboles sociétaux se refusant à eux…
Athées monadiques (sans reliances) et croyants intégristes (sans foi pacifiée de/par des liens générationnels et interindividuels) s’abandonnent semblablement à la violence engendrée par leurs manques de densité existentielle et de reconnaissance interindividuelle ou sociétale. De fait, luttes fratricides d’apocalypse et combats urbains de démolition exécutent une même danse macabre –les individus sont malades des négations et désespérances qui les dévorent. Partant, noyés dans la foule qui les écrase sans les unir, tous souffrent de désenchantement…
Là-bas, les batailles de frères ennemis indéfectiblement unis : où la mort passée étouffe la vie future, où la vengeance inique répond au pardon déphasé ou déplacé –car seule la victime peut ou pourrait offrir à son bourreau un pardon librement construit.
Plus près, les pugilats de solitaires précipitant leur délaissement dans la masse : où l’effondrement des liens conduit à la déconstruction des réseaux fondateurs –car seule l’appropriation des héritages et lignages peut apporter aux individus la liberté d’une existence factrice de sens. Où donc la négation des spécificités et l’effacement des différences, ou leurs résidus sursignifiés, conduisent au «mal de soi» d’une perte identitaire et d’un malaise existentiel. Conduisent à un manque de densité et à une insécurité - vecteurs de violences destructrices et autodestructrices…
Et tous les hommes sont différents ! Tous. Comme le sont les peuples et les groupes culturels, comme peuvent l’être frères et sœurs -sans appréciation de valeur : ni inférieurs ni supérieurs, ni plus ou moins fous ni plus ou moins sages…
De fait, chaque sujet est unique –car il est sujet d’affirmations ou d’extractions. Mais aussi, d’intégrations et d’appartenances.
Et tous les hommes sont semblables de leurs différences -par elles, comme aptitude humaine à la différenciation…
A cette aune, eu égard à cette bipolarité, quand une intégration au cœur du substrat commun est impossible, quand cette différenciation est contredite, restent la solitude monadique et la déperdition de soi. Restent l’angoisse (de vanité) et la violence (de vacuité). Reste un sujet en quête de reconnaissance – de racines et de sens.

Au finale et dès lors que l'on a condamné, dès lors que l'on compatit, et très sincèrement, reste à démêler les causes multiples (du familial au social, de l'individuel au collectif, du structurel au politique...) et à agir en conséquence. Rage et désespoir, et insécurité psychologique ou "identitaire", et intolérances y associées, et peurs collectives, et angoisses communes, et troubles particuliers ou solitudes singulières allument trop de brasiers.... En un sens, parmi d’autres éléments intervenants, violences individuelles ou urbaines, rejets d'autrui, terrorismes et guerres (si peu) légitimes témoignent aussi de croyances sans ancrages : celles d’esseulés dépossédés d’un espoir partagé, d’une utopie commune, d’un projet collectif et d’un agir communautaire... Croyances étrangères à l’édification biographique ou historique de la subjectivité personale : et dès lors investies erronément et aveuglément tel un gilet de sauvetage par l’homme jeté en une mer qui le submerge. Croyances de déracinés angoissés qui allument les bûchers de Dieu ou les brasiers des rues. Car donc, sans ancrage en une humanité commune et en un projet collectif, la conscience perçoit le ‘moi’ en vis-à-vis comme une menace ou une négation de lui-même. Et cette négativité peut, si nul projet commun ne s’édifie, induire une insécurité, une angoisse ou une haine destructrice.... Où donc la nécessité du lien à autrui (semblable différent), d’une insertion en une lignée (spécifique et définitoire), d’une intégration en une communauté (d’individus singuliers) et d’un accueil (par l’autre) en un projet d’avenir (commun) apparaît également en contre-donne des violences urbaines et des attentats multiples –mais aussi dans les replis communautaristes, les perditions sectaires, les rages intégristes, les adhésions aux dogmes supposés originaux (ancestraux) ou même dans les utopies transhumanistes. A mon estime, même s'il est d'autres causes, ceux qui combattent, pillent ou vandalisent trompent d’ores et déjà leur errance désespérée dans la mise à sac des objets et symboles sociétaux qui se refusent à eux. Où l’individu ‘apatride’ (Immigré, réfugié, exclu socio-économique ou esseulé des ruptures et des démissions sociales, éducatives, politiques, familiales....) se trouve confronté à un effondrement des valeurs, des promesses et des horizons offerts naguère par la tradition familiale et la continuité généalogique... ..... Face à cela, en réponse hallucinée, les attentats et les violences sous toutes leurs formes.....

Jacqueline Wautier, Docteure en philosophie Bioéthique, Mars 2012

Écrit par : Jacqueline Wautier | 27/03/2012

Il n'y a qu'a lire les premiers commentaires de cet article pour comprendre votre décision. Et en toute honnêteté j'ai même trouvé que vous êtes intervenus un peu tard pour faire taire cet élan raciste et hyper violent. Malgré tout mieux vaut tard que jamais.

Si certains canalisaient leur propos et s'auto disciplineraient nous n'aurions pas besoin de voir fleurir ce genre d'article. C'est certes dommage pour la liberté d'expression que de supprimer la possibilité de mettre des commentaire mais c'est un mal pour un bien quand on voit que certains tombent dans les mêmes travers que ce qu'ils critiquent... C'est valable pour cette histoire la mais également pour tout les sujet sun peu "chauds".

Écrit par : Miki | 27/03/2012

La liberté d'expression est une chose, mais lorsque cette liberté d'expression empiète sur la liberté de la différence... alors est-ce toujours de la liberté d'expression?

Elle a bon dos cette liberté d'expression... la reprendre et l'utiliser pour justifier des propos qui sont horriblement fermé et obtu, c'est l'insulter.

Une fois de plus, une minorité de personnes empiétant sur la liberté de penser et d'être différent, n'arrivant pas à discuter calmement car faute d'argument ou acculé dans leurs dires incencés, se retrouvent à insulter et bascule dans la haine, et réussissent à bloquer une liberté à ceux qui savent/essayent de communiquer.

L'homme se veut "au-dessus" de l'animal, mais même sur un support de communication à la technologie avancée, il se rabaisse bien plus bas que lui.

La décision de clore se triste spectacle est juste, même si certains s'offusqueront d'être privé de cette fameuse liberté d'expression.

Écrit par : bob | 27/03/2012

20 Minutes se moque du monde.

Combien de fois aies-je vu des commentaires, certes opiniâtres et orientés, mais structurés et dans un langage policé, disparaître comme par enchantement!

Si le commentaire qu'on veut laisser n'est pas dans la droite ligne de l'humeur/l'orientation politique/la bonne digestion du modérateur, il saute. Aussi simple que ça.

20 Minutes est le pire canard en ligne en France pour ce qui relève de la censure de ses visiteurs et leurs commentaires, point barre.

Écrit par : Witcher | 27/03/2012

C'est justement ce genre de "point barre" décidé et tranché.

Un visiteur, lorsqu'il entre quelque part, la politesse est de rigueur. Je ne connais pas grand monde qui accepterait chez lui quelqu'un qui vient pour insulter les autres, alors que le but est de communiquer et d'enclencher des discussions.

Dans une discussion il y'a deux, trois voir plus, participant qui se doivent d'écouter les autres avant de répondre, essayer de comprendre, et si les idées n'évoluent pas, alors à quoi sert d'essayer de communiquer?

A partir du moment où un intervenant pose un opinion, mais qu'il sait pertinament qu'il ne pourra jamais en changer, pourquoi vouloir discuter? Il faudrait arrêter de crier et de s'insurger sur les censure et modération sur le net, que ce soit ici ou ailleurs.

Avec ce genre de raisonnement, il y'a un maximum de débordement, et je n'ai jamais vu autant de haine et de discussion stérile depuis que je parcours des forum. Si ça reflète la face cachée de l'humanité car sur le net elle considère qu'il ne doit pas y'avoir de censure et se débride par ce biais, alors il fait peur d'être humain.

Rien que de protester contre la censure, sans essayer de modérer cette protestation et de ne pas arriver à voir que certains débordements ne retournent même plus du dialogue, revient à anéantir la liberté de protester contre ces forme d'intégrisme.

Ca en devient paradoxale dans un sens, protester contre la censure de propos et sujet qui sont une sorte de censure de la liberté de penser, mais aussi de vivre et d'être "humains".

La déshumanisation des barbaries comisent à Toulouse aurait du pousser un élan de compassion, mais il faut croire que ça débride la bête qui se cache au fond de certains, et que ça tend une perche au côté protestaire du français lambda. (oui en disant français je me met dans la position de l'avis tranché... et du coup n'élève pas le débat très haut)

Un jour, peut-être verra-t-on une hunanimité sur des décisions justes telle que la modération sur internet des propos haineux.


Ce qui est triste, c'est justement que les posteurs du net ne savent pas se limiter, et qu'ils obligent une autorité à faire peser censure. Au lieu de s'offusquer contre la censure, offusquez vous contre cette haine et les dérives du net, ce serait tout de même plus sage.

Bravo à 20 minutes pour prendre ce genre de décisions et s'exposer à la critique tellement facile de ceux qui se cache derrière la liberté d'expression et le mot censure. On est puni oui, mais la faute n'incombe pas à la rédaction du journal, mais à nous tous.

Écrit par : bob | 27/03/2012

Bob, je pense que vous n'avez pas du tout compris le commentaire de Witcher, qui ne s'appliquait pas spécialement aux articles sur Toulouse, mais bien à tous les articles. Ou alors vous ne devez pas publier de messages sur les forums pour ne pas avoir été soumis vous-même à l'arbitraire de certains modérateurs. Ce que dit Witcher, c'est que les commentaires sont censurés aléatoirement en fonction d'on ne sait quoi (mauvaise digestion du modérateur, vitesse du vent, ...) alors même que personne ne peut rien leur reprocher, et qu'ils sont même souvent fort pertinents.

Vous dites "Au lieu de s'offusquer contre la censure, offusquez vous contre cette haine", "la politesse est de rigueur", "il y a un maximum de débordement, et je n'ai jamais vu autant de haine" : cela est vrai, et les commentaires concernés sont légitimement supprimés, mais Witcher et d'autres (dont moi-même) ne font pas référence à ces messages contraires à la charte (et à la loi), mais bien à cette grand quantité de messages "normaux" censurés pour des raisons inconnues.

Écrit par : Moi-Même | 30/03/2012

Je n'ai jamais été partisan des extrêmes et surtout pas du parti. Et pourtant... bien des gouvernements nous ont dis faire bouger les choses. Dans quel sens ? Les zones de non droit sont toujours là. Je vois même maintenant des dealers aux heures de pointes dans une ville moyenne de campagne, alors qu'il a des enfants... Je vois des gens d'une ethnie particulière... je ne dirai pas laquelle car c'est interdit, se garer systématiquement sur les places handicapés juste par provocation, semaines après semaines... le comble ? Sur le parking d'un vendeur de nourriture Américain dont le vigile va saluer d'un geste gracieux de la main les contrevenants en leur demandant s'il veulent bien bouger leur véhicule (c'est du vécu). Il faut à un moment ou un autre choisir de ne plus se comporter en lâche ... et prendre les décisions qui s'imposent. Il ne faut pas discriminer de groupe ? Mais !!? Alors comment on fera la guerre s'il le faut ? Comment désigner l'ennemi ? Nous en seront peut-être bientôt là.

La censure est presque partout en France. J'en veux pour nouvelle preuve un article sur les mères de familles ayant reçu La médaille de la Famille Française, je suis tombé sur le lien... NON je ne vais pas l'inscrire car rien que le texte de recherche google, bien que fait automatiquement inciterait à une... discrimination... enfin je peux juste dire que sur une quinzaine de noms de famille, seule trois provenaient de chez nous... Ca va là ? Censure ? Pas censure ?... :)
Alors, ce lien google m'a emmené sur un site ou l'article avait disparut,... sans même une information !! Benh ! oui ! Quand il y a censure, on ne voudrait pas que ça se sache !!

Que les "bien pensant" posent les pieds sur terre et essayent de partager le quotidien des 98% restants de la population. Après tout la normalité... c'est une majorité statistique...non ?

Écrit par : Liberty | 27/03/2012

Entièrement d'accord , car il y'a de plus en plus de débordement, qui n'apporte rien de concret, cela devient dommage que l'on arrive à du défouloir nauséabond par une certaines catégories qui ont le culot de prêcher la liberté d'expression

Écrit par : PATRICK | 27/03/2012

c'est tout simplement honteux que vous vous opposez a la liberté d'expression

Écrit par : libereznous | 27/03/2012

Ce qui est honteux, ce n'est pas d'avoir censuré les commentaires haineux, racistes et insultants; mais bel et bien d'être venu sur un forum, pour écrire de tels commentaires.

Certains individus mal intentionnés, sans éducation, ou tout simplement associaux, profitent de la liberté d'expression, pour déverser leur haine sur des espaces d'expression publique; espace accessible à tous, y compris aux plus jeunes.
Il est alors du devoir des modérateurs de censurer de tels commentaires et de restreindre cette fameuse liberté d'expression, dont certains abusent.

Écrit par : enfermez-le | 28/03/2012

On pourrait même dire qu'il est honteux d'avoir laisser assez de liberté d'expression à celui qui a commis ces barbaries à Toulouse...

La liberté d'expression peut prendre différentes formes... et avoir des revendications même incencées révèlent d'une forme de liberté d'expression, et ça ne passe pas forcément par des paroles.

Allez-y continuez à vous cacher derrière cette fameuse liberté qui empiète plus que de raison sur celle des autres. On m'a appris que ma liberté s'arrête là où commence celle d'autrui.

Votre liberté d'expression commence est s'arrête où du coup? A quelle moment devient-il honteux de marcher sur la liberté d'expression de son voisin du coup?

Qu'est ce qui est le plus honteux:

- vanter la liberté d'expression pour quelques frustrés qui ne peuvent pas venir lyncher gratuitement et lachement derrières leurs écrans sur des forum, alors qu'on a vu récemment un intégrisme de cette même liberté d'expression à Toulouse?
- Ou bien, juste d'empecher des gens de tenir des propos qui n'engage rien de productif sur un forum?

Le sens des valeur se perd... à mon sens proner et se cacher derrière ce terme, et être autant borné contre la "censure" relève aussi d'une forme d'intégrisme quand on jette la honte sur des gens qu'on ne connait même pas. La honte se vie personnellement, la jeter sur quelqu'un c'est déjà lui enlever sa liberté en le jugeant sans délibération.

Écrit par : bob | 28/03/2012

@bob: je ne visais pas cette affaire en particulier (pour laquelle la fermeture de commentaires peut se concevoir), mais l'attitude de 20 Minutes en général.

Par ailleurs, je ne parlais pas de débordements, mais de "commentaires, certes opiniâtres et orientés, mais structurés et dans un langage policé", qui sont censurés sans foi ni loi (ni raisons - valables).

Donc pour les leçons à la petite semaine, vous repasserez, merci.

Écrit par : Witcher | 27/03/2012

Je vais faire parler ma liberté d'expression alors, et ma liberté d'expression trouve que la tienne s'étend trop sur la mienne.

Du coup, est-ce que ta liberté d'expression prévaut sur la mienne?

Si ma liberté d'expression me fait dire que ton "point barre" montre que tu n'acceptes aucune discussion car ton avis est plus que tranché, et que c'est le début d'une censure que tu imposes ainsi à obliger les gens à penser comme toi, est-ce que ma liberté d'expression à le droit de le dire? Ton avis qui est hors sujet, puisque ce sujet traite de la censure d'un sujet bien précis avec des débordements hors norme.

N'est-ce pas une forme de censure que de dire au gens de ne pas venir poster de leçon?

Je reste perplexe devant cela, et j'avoue que tu m'as décontenancé. Ainsi, je ne reposterais plus et accepte la censure que vient de m'imposer Witcher. J'essaierais de ne pas aller repousser ma frustration sur d'autres personnes et ne pas empiéter sur leur liberté par le futur. Merci de la leçon, et je vais aller voir du côté de la charité.

Écrit par : Bob | 27/03/2012

Ce qui t'échappe, c'est que le point barre ne se réfère pas à un avis, mais aux faits.

Il est notoire, pour ceux qui fréquentent les commentaires d'articles sur 20 Minutes, que la censure y sévit remarquablement plus qu'ailleurs, ce qui n'est pas peu dire.

Par ailleurs, bonhomme, je te confirme que je n'ai pas de leçons à recevoir de ta part, n'en déplaise. Si tu ne voulais pas que je le conteste, il fallait t'en abstenir. Personne ne t'a mis un Magnum sur la tempe pour jouer les donneurs de leçons.

CQFD.

Écrit par : Witcher | 27/03/2012

Bonjour

Dans l'affaire Merah il faut penser en premier lieu à l'horreur de l'injustice qui s'abat sur les familles et les proches des victimes, et s'associer à leur douleur.

A côté de cela, toutes les informations indiquent que le tueur fou a été abattu d'une balle dans la tête. La peine de mort a été abolie en France, et cet homme (c'était un monstre et c'était un homme) a été mis à mort, non par la justice mais par un policier. Les autorités ont invoqué la légitime défense ; un individu criblé d'une vingtaine de balles, immobilisé au sol d'une cour dont les immeubles alentour sont évacués, représente-t-il encore un danger mortel ?

Ne fallait-il pas, à tout prix (sauf bien sur au prix d'une nouvelle vie humaine, mais ce risque existait-il ?), que cet individu comparaisse devant la justice, et devant les proches de ceux qu'il avait froidement assassinés ?

Écrit par : HODY | 27/03/2012

Ne trouvez-vous pas normal que des êtres humains soient outrés par de tels massacres perpétrés par un "illuminé"( pour rester poli) ? Ne trouvez-vous pas scandaleux que le père( ou soit disant tel) menace de porter plainte contre la France pour avoir "tué" son fils alors qu'ils auraient pu donner l'assaut dès la première heure ?
A ce père...si aimant, la France devrait présenter la facture du montant de l'intervention du RAID !
Quand on est le géniteur d'un tel monstre, on fait...le mort !

Écrit par : Garcia | 27/03/2012

Pour une fois je vous dis BRAVO !!!
Ces personnes ne méritent pas que nous répondions....

Écrit par : arotca | 27/03/2012

Je ne reprocherais rien à 20 Minutes temps qu'il reste dans la neutralité politique, et que les journalistes évitent les amalgames et évitent de nous "lasser" avec toujours les mêmes sujets d'actualités pendant des semaines (ex : l'affaire "Merah", DSK, ...) qui par ailleurs alimentent les extrémistes de tous bords. J'aurais juste un souhait, qu'on se concentre sur des choses positives (même si je sais que l'insécurité, l'islam, les morts et le sexe (DSK) font plus vendre malheureusement).
Nous avons aujourd'hui des priorités d'avenir pour nos enfants comme l'écologie, les secteurs d'emploi, les avancés humaines, le partage du savoir et des cultures, l'entraide,...diverses réflexions qui sont exploitables et qui devraient être dans la bouche de tous nos politiciens et journalistes. Bon j'avoue je rêve un peu, on est pas dans le monde de "oui oui" lol mais celui du chacun pour soi.

Le journaliste a un fabuleux pouvoir, celui de faire et défaire n'importe quel politicien. Servez-vous en a bon escient. Modérer les commentaires n'est pas le plus important dans ce monde. Remettons les priorités dans le bon ordre !

Écrit par : Utopiste95 | 27/03/2012

(Censuré) n'a pas (censuré) ces enfants (censuré) !

Évidement, c'est plus clair comme cela et bien plus poli ! Et surtout, cela ne mettra pas en furher notre président !

Question : est-ce qu'une "fote" d'orthographe malencontreuse est censurable ?

Pour un français moyen, qui ne comprend rien à rien de toute façon, c'est très suffisant, n'est-ce pas ! C'est comme cela que vous nous considérez : des enfants, des irresponsables ! Parce que quelqu’un va exprimer quelque chose d'odieux, je vais fatalement succomber à son appel à la haine ? Mais vous me (nous) prenez pour qui ?

C'est comme "l'autre" qui veut profiter de l'affaire Merah (ai-je le droit de prononcer ce nom ici ?) pour faire censurer le net ! Et les filtres, cela sert à quoi, à faire joli ? On censure un site, pas l'ensemble du web et de ses utilisateurs.

Là est le problème de la censure : sa dérive dans le temps. On commence par censure "petit" et justifié, puis après cela touche tout le monde ! N'oubliez pas qu'on est en France, pas en Chine (pas encore du moins) ! Si censurer une apologie au racisme ou à la haine semble logique, il se trouve qu'aujourd'hui, on censure aussi dans mon pays, les avis contraires à ceux du pouvoir ... qui par un curieux hasard, est proche de gens majoritaires dans les grands groupes de presse.

En fait, la question de la censure est surtout actuellement une question d'autocensure : vous avez peur du tribunal et de devoir payer ! C'est peut-être contre votre volonté même, que vous êtes obligé de vous plier à la pensée unique. J'aimerai bien savoir ce qu'il y a dans vos têtes à tous, chez "20 minutes", je suis certain qu'on y trouverait des "trucs" non publiables en l'état des choses actuel !

Allez-allez, supprimez carrément les commentaires de vos articles ou changez de métier ! Je ne peux même pas dire "je vais aller voir ailleurs", car TF1 et le reste, ils sont tous comme vous !

Reste les média libres et ouverts, qui passent plus souvent en tribunal, sont diabolisés comme Alterinfo, mais restent un moyen d'expression plus conforme aux idées de libertés prônées par les Déclarations des Droits de l'Homme (il en existe au moins 4). Oui, d'accord, ils ont une ligne directrice ... qui n'est pas la vôtre. Toutefois, est-ce que cela vous rappelle quelque chose l'idée de "liberté d'expression" et celle de "liberté de communiquer librement ses idées" ! Y'en a qui sont mort pour cela ! Et voici tout l'usage que vous faites de cet héritage ?

Peut-être que je n'ai pas le droit de citer Alterinfo ? (oups !).

Meilleurs salutations à tous

JLB

Écrit par : JLB | 28/03/2012

j'approuve 20 minutes d'avoir ferme les commentaires .il suffit de vous lire tous ou presque pour comprendre le journal, si vous alliez voir en coree du nord par exemple ?peut etre realiseriez vous votre chance de vivre dans un pays comme le notre....certains parlent de la constitution des droits ET DES DEVOIRS de l'homme et du citoyen mais ne l'on jamais lue.et par consequence ne font pas etat des DEVOIRS .pourraient ils commencer par la ce me semble une bonne idee ..et puis ouvrir un bled ou un dico pour ecrire correctement.....

Écrit par : melaine | 29/03/2012

Bonjour,

Pour ma part j'approuve que 20min fasse cela. Evidemment 20min suit la loi et c'est bien ..malheureusement la grande majorité du web ne suit pas la loi..voir facebook par exemple ou il y a des commentaires hors la loi .des sites ailleurs aussi !..

Par contre je rejoins ce qui a été dis avant.. Je ne comprends pas 20minutes des fois..je suis stupéfait de voir des commentaires supprimées alors qu'il ny a strictement rien dedans hors la loi !! ..et voir par contre des commentaires insultants ( avec carrément des gros mots, bien rester en ligne ( et longtemps ..parfois supprimé ( le lendemain seulement parfois même pas !..

je ne comprends pas du tout comment vous modérez 20minutes .. et pire pour ma part j'ai vu 20minutes reprendre un commentaire le mettre en avant ( dans l'article ) ou ce même commentaire insinuait que les commentaires laissaient dessous étaient complice du drame de toulouse !! carrément choqué de voir ce commentaire restait en ligne mais pire avoir été repris dans l'article mis en avant !

20minutes a laissé pendant très longtemps ce commentaire odieux ..( et pire dans son article !) plusieurs fois j'ai alerté ..rien a été fait ..jai du mettre pleins de messages sous l'article .. pour qu'enfin 20minutes apres quand meme un bon temps supprime ce commentaire odieux de l'article et des coms !.. ( voyant 20minutes au début ne pas bouger j'étais a 2 doigts de balancer sur twitter photo d'écran a l'appui l'article de 20minutes incluant cet odieux commentaire qui accusaient les tous les commentaires de 20min d'etre des complices !..

Alors 20minutes oui c'est bien de modéré..mais faites le réelemment pour tous merci

Et surtout comme beaucoup je ne comprends pas du tout que des messages dont iln y a strictement rien dedans de hors la loi ( mais vraiment rien !) disparaissent comme ça ..

Écrit par : il | 29/03/2012

C'est tout à fait vrai : on ne comprend rien à la modération de 20 Minutes, qu'il vaudrait mieux désigner par le terme de "censure" plutôt que par le terme de "modération", et nombreux sont les internautes qui s'en plaignent si on en juge par les messages qui peuvent être laissés (souvent très momentanément !) sur les forums.

Chez certains modérateurs (car cela dépend des heures), le filtrage est quasi-aléatoire. Certains mots ou phrases pourtant fort corrects et ne prêtant pas à mésinterprétation, ne sont, semble-t-il, pas compris du modérateur qui, dans le doute, censure un message irréprochable.

Les exemples sont légions, et à certaines heures (à partir de 18h en semaine, par exemple), certains internautes avertissent qu'ils cessent de publier des commentaires à cause de la censure, ou à cause du retour du "modérateur fou". Certains internautes de gauche reprochent au modérateur de favoriser les internautes de droite, mais certains internautes de droite lui reprochent de favoriser la gauche : la réalité est que la censure est aléatoire et apparemment totalement arbitraire, et touche des messages parfaitement conformes à la charte, même interprétée dans un sens très large.

Écrit par : Moi-Même | 30/03/2012

je rajoute je tiens a signaler que c'est très bien ce blog ces communauty manager !! .. 20min manquait cruellement cela avant !! ( puis ca fait des emplois : )

mais c'est très bien .. en espérant que cela servent a quelques choses !!

car ici beaucoup se pose des questions sur la modération ..des messages qui respecte la charte sont supprimés !!

pouvez vous expliquer pourquoi ? ??

Je signale aussi ..quen cette période d'election la charte dit " qu'il est interdit de soutenir un candidat, de faire de la pub etc .d'appeler a voter pour untel etc...

pourquoi 20min ne supprime pas ces messages ??... ( de toutes les cellules web ou pas ..) ?

20minutes vous ne respectez pas votre charte vous meme car bcp de messages n'ont rien a faire dans les coms.. supprimez les ( et pire comme jai dis en haut dont vous avez repris un message carrément hors charte et dangereux en plus ! )


merci a lavenir a 20minutes de corriger ces petits défaults !

Écrit par : il | 29/03/2012

Bonjour , je trouve normal !de suspendre les commentaires qui trop souvent ,dégénèrent en insultes entr internautes ,par contre je ne comprends pas ! pourquoi les modérateurs ne controlent pas les dérapages ,avant que ce soie mis en ligne !!comme cela se fait sur les sites des journaux régionaux ???;;Pour en revenir au sujet !l Algérie a refusé ,ces funérailles !!ce qui me parait comprehensible !! compte tenu qu il était français !!en outre , j espère que l endroit ou il sera enterré ,soie discret de façon à ce qu il ne devienne pas un marthyr!!

Écrit par : FLEURANCE | 29/03/2012

bon site mais modéré n'importe comment. Il suffit de signaler un commentaire pour qu'il soit supprimé la plupart du temps. Et si par malheur un des appariteurs vous a dans le nez, vous risquez la suppression de votre profil complet (ou l'impossibilité de commenter). La modération de 20minutes a une réputation qui n'est plus à faire, du grand n'importe quoi. Mon profil fermé avec plus de 1000 contributions, juste parce que j'ai découvert que certains modèrent et animent les discussions sous plusieurs identités, c'est vraiment minable.

Écrit par : romano | 29/03/2012

Bon nombre de commentaires sont supprimés non pas parce qu'ils sont injurieux, racistes ou ce que vous voulez mais uniquement parce qu'ils ne correspondent pas avec la vision du modérateur, j'ai vu certains de mes propres post supprimé alors qu'ils ne contenaient AUCUN propos racistes,xénophobes ou je ne sais quelle tendances insultantes pour quiconque !! alors arrêtez de vous payer la tête des gens en essayant de faire passer le msg avec de la vaseline : VOUS NE GARDEZ UNIQUEMENT LES COMMENTAIRES QUI RENTRENT DANS LA LIGNE DE PENSÉE DE 20 MN (ou du modérateur)... A FORCE DE VOULOIR TOUT CONTRÔLER VOUS N'AUREZ PLUS PERSONNE A CONTRÔLER CAR LES GENS LIRONT LES INFOS AILLEURS !

Écrit par : thibault | 29/03/2012

Il y a réellement des idiots qui pensent qu'un site web est une démocratie et pas un espace privé, appartenant à son éditeur (responsable du contenu), qui a, heureusement, le droit de publier ce qu'il souhaite ou non ?

Écrit par : John Bidou | 29/03/2012

John Bidou, dans ce cas, il ne faut pas créer de forums ouverts à tous, et il ne faut pas prétendre s'appuyer sur une charte de modération, ou alors il faut fournir d'autres indications dans la charte.

Écrit par : Moi-Même | 30/03/2012

Bonjour à tous.

Je trouve toujours dommage que l'on soit obligé d'en arriver à de telles extrêmes, mais la rédaction de 20 minutes n'a pas le choix.
En ne réagissant pas elle s'expose à la loi qui pourrait lui reprocher le contenu de son site.
Il faut en effet rappeler aux utilisateurs d'internet que contrairement à ce qu'ils peuvent s'imaginer, tout n'est pas permis. Les chartes que l'on peut trouver sur de nombreux forums sont la pour le rappeler.

Nombreux sont ceux qui crient au scandale quand à leurs droits à la liberté d'expression qui leurs semblent bafoués.
Ah la liberté d'expression ! Ah le pays des droits de l'homme !
Eh bien justement parlons un peu des droits de l'homme.

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 :

Art. 4. - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Cet article est quelque peu modifié le 24 Juin 1793 et donne ceci :

Art. 6. - La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui : elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi ; sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait.

Ce n'est donc pas quelques lois récentes qui régissent tout cela, mais bel et bien "Les droits de l'homme" datant de 1789.
Ça ne vous rappelle rien cette date ? Allons , un petit effort voyons !!


Ceci étant précisé revenons au sujet qui à déclenché tout ceci.
Ce qui s'est passé à Toulouse est horrible.
Horrible pour les familles, horrible pour les amis, horrible pour tout ceux qui connaissaient de près ou de loin ces militaires, ces enfants, ce professeur. Mais c'est aussi horrible pour la famille du tueur. Horrible de se dire pour une mère, " j'ai engendré un monstre", horrible, vraiment horrible et je ne voudrais pour rien au monde être à sa place.
Je peux comprendre que tout le monde soit choqué par une telle affaire.
Je peux comprendre que tout le monde veuille s'exprimer sur une telle affaire.
Je peux comprendre que certaines personnes puissent souhaiter la peine de mort à tout ses individus.
Je peux comprendre que certaines personnes puissent être en colère après de tels actes
Je peux comprendre aussi que certaines personnes puissent en avoir marre de toutes ces polémiques.
Je peux aussi comprendre tous les gens qui en ont ras le bol de tout ces propos racistes, haineux, xénophobes et autres.

Par contre je ne comprendrais jamais les amalgames qui peuvent être fait avec les différentes communautés, que ce soit religieuses ou autres.
Je ne comprendrais jamais ce déferlement de violence et de haine qui peuvent ressortir de certains messages.
Je ne comprendrais jamais ceux qui passent leur temps à réclamer leur droit à la liberté d'expression alors qu'avec leurs simples propos ils ne font qu'imposer leurs idées extrémistes et vont totalement à l'encontre de ce qu'ils prônent.
En effet comment se permettre d'intervenir sainement dans le débat quand on voit 90% de messages insultants, ou incitant à la haine.
La richesse de notre pays c'est justement d'avoir le droit de nous exprimer, mais faisons le sainement.
Essayons d'élever le débat et de comprendre les avis des uns ou des autres, et cela dans le respect de l'autre et en restant poli.
Expliquer à quelqu'un qu'on est pour ou contre la peine de mort n'est pas une "tarre" en soi à condition que l'opinion puisse être développé de manière intelligente.

Les commentaires sur internet font toujours l'objet de cet éternel débat :
Faut-il ou ne faut-il pas modérer ?

J'aurais envie de répondre : Il ne faut pas modérer

Mais au vu de ce qui se passe parfois

J'aurais envie de répondre : Mais bon sang qu'attendent-il pour modérer ?
Et les seuls responsables c'est vous, c'est nous tous en nous imaginant que tout nous est du et que tout est permis.

Soyez un peu plus indulgents, soyez un peu plus corrects et vous verrez que par la même occasion cesserons les
opérations de modérations.

Et surtout ne vous trompez pas de cible : 20 minutes, Yahoo ou d'autres forums qui font appels à la modération
ne le font que dans le strict respect de la loi pour se protéger eux, mais aussi vous protéger vous.
Il est tout de même bon de rappeler que certains internautes se sont vus infliger des condamnations pour s'être un peu trop "lâchés" sur le net. Faites tout de même attention à vos propos.
Respirez un grand bol d'air, retrouvez le sourire et vous verrez que tous ensemble on peut finir par se comprendre.

Aux rédacteurs de 20 minutes j'adresse tous mes remerciements pour le formidable travail que vous faites au jour le jour pour nous rendre compte au mieux de l'actualité de ce monde et vous félicite pour la décision que vous avez prise au sujet de cette triste affaire.

Écrit par : Dreamer84 | 29/03/2012

Tu as très bien résumé le message que j'essayais de faire passer plus haut. Si seulement plus de débatteurs en herbe avait une démarche plus objective, la modération ne serait pas pointée sous protectora de pseudo liberté d'expression. Il essaierait de discuter et comprendre, plutot que d'imposer et rester fermés à tord ou raison sur leurs positions.

Merci pour ce rappel des "Droits de l'homme" qui limitent la liberté de chacun là où commence celle d'autrui. Notion de base, mais tristement méconnu de trop de gens, et encore plus sur le net. La toile est effectivement considéré par beaucoup comme une zone sans loi, mais c'est un gros tord. Ca devrait être le lieu où le respect de ces dernières devraient être le plus appliqué puisque c'est le plus gros média actuel.

Si les gens ne savent pas s'auto-censurer afin de ne pas empiéter sur la liberté de chacun, une autorité supérieure est nécessaire sous peine de créer discrimination, conflits, haine... guerre...

Écrit par : bob | 30/03/2012

Bonjour,

Effectivement, lorsqu'il y a émotion, ça part dans tout les sens.
Et je comprend tout à fait, que l'énergie dépensée à modérer n'est pas rentable.

On pourrait dire aussi, que les médias (tous) mettent de l'huile sur le feu, comme le délire sur l'enterrement d'un mort qui piétiné ou non, ne refera vivre personne.

C'est une décision malheureuse, toutefois, je reconnais que vous faites au mieux pour la liberté d'expression.

Ce n'est pas de votre fait, c'est la loi, mais aussi celle qui autorise trop les médias à faire du sensationnel sur du morbide.
ce qui implique des post qui partent en flame.

Merci toutefois pour votre transparence de modération et les efforts fait pour la liberté d'expression des citoyens.

Écrit par : datala | 29/03/2012

tout ca na qu'un seul but faire avancé leur nouvel ordre mondial,la franc-maconnerie est derriere tout ca et les sionistes du qatar qui finance les banlieues pour manipuler certains musulmans aux profit des occidentaux judéo-sioniste,a qui ca profite tout ca? surement pas aux musulmans!!!

Écrit par : momo la tulipe | 30/03/2012

Droit de réponse !

Ce qui suit est assez corrosif, toutefois, je vous demanderai de ne pas en prendre les arguments dans le seul sens de la désobligeance, mais comme une analyse qui à la mérite de se vouloir très sincère. C’est d’un problème de fond qu’il est question ici et vous et moi ne convaincrons personnes en quelques lignes.

OK, je commence par Melaine: pardonnez moi, mais je vous trouve un peu pédante ... et insensible à l'humour : "fote" (qui était entre guillemets) d’orthographe était de l'humour à la Coluche et j'en profite pour proclamer à la face du Monde que je sais que ce mot s'écrit faute et non fote. Pour autant, des fautes d’orthographes, il m'arrive régulièrement d'en commettre, comme beaucoup ici, l'exception comme l'exploit consistant à ne jamais en faire.

Pour ce qui est du classique argumentaire, « allez voir ailleurs si c’est mieux », argument suprême des nigauds : désolé, vous êtes dans le mauvais camp. Regardez par exemple ceci (http://www.youtube.com/watch?v=Z81G65tgouQ&feature=player_embedded ou http://videos.tf1.fr/infos/2012/tueries-la-presse-etrangere-accuse-sarkozy-7079367.html ou encore : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BRSFhhq53-A ) et voyez comment notre pays est jugé à l’étranger. Êtes-vous toujours aussi fière ?

Ceci dit, vous avez raison au moins sur un point : la Corée du nord fait certainement bien pire que nous. Au fait, il y a un accent à Corée et le mot est un nom, alors il lui faut une majuscule. J’ai trouvé au moins 8 fautes dans votre court texte du fait que vous semblez en conflit avec les majuscules. Pas fort pour quelqu’un qui critique les autres à ce sujet !

Si cette remarque ne s’adressait pas à moi, pardonnez-moi alors d’avoir tout foncondu (autre gag). Si elle s’adressait à d’autres dont l’exploit est de ne jamais arriver à écrire un seul mot d'une façon correcte, c’est un problème de société profond et actuel qui fait douter de la réalité du caractère obligatoire de la scolarité. Toutefois, ces gens ont aussi le droit de s’exprimer, il en est ainsi, alors ne les raillons pas svp ! Au sujet des étrangers, jamais je ne me moquerais de leur orthographe tant le français est une langue difficile qui oblige des décennies de maitrise.

Ensuite je demande pardon aux autres opposants à mon point de vue, mais je n’avais pas compris une chose importante qui me fut révélée ici : nous n'avons pas les mêmes valeurs. Parce que si on pousse plus loin la comparaison aux niveaux des Déclarations des Droits de l'Homme (DDHC) il nous faut préciser ceci : celle de 1789 fut écourtée et arrangée pour favoriser le pouvoir bourgeois. Celle de 1793, qui dans la chronologie des écritures, fut rédigée et inspirée bien avant celle de 1789, donnait bien plus de pouvoir au peuple que ce dernier ne pouvait en espérer. (http://fr.wikisource.org/wiki/D%C3%A9claration_des_Droits_de_l%E2%80%99Homme_et_du_Citoyen_de_1793). C’est celle à laquelle je fais ici référence.

Je vous suggère à tous de la lire (relire) pour mémoire car elle contient d'autres éléments très utiles aujourd'hui et qui viennent, dans notre débat, contredire Dreamer84 : d'abord, pour ma part, je n'ai jamais tenu de propos haineux ou censurables. Ce n'est pas "fote" (na-na-nère) d'avoir publié publiquement un ensemble de 3000 pages très contestataire ... mais toujours pas attaqué en tribunal (http://issuu.com/encyclocanna). Mais c'est vrai qu'il n'est pas question de moi ici (ah, Narcisse !), mais de débiles qui viennent parfois déverser leur haine et leurs stupidités. Enfin, en vous disant ceci, je prouve aussi et surtout mon identité et un lien pour me retrouver : je ne tiens pas à ce que ce genre de propos graves soient signés par un anonyme. Notons que la plupart de ceux qui interviennent ici utilisent un pseudonyme.

Personne ne peut nier que ce phénomène de « pollution » est réel. Pourtant si on laissait ces commentaires « scatologiques » en ligne, y aura t-il chez ceux qui sont outrés, quelqu'un d'assez courageux pour porter plainte. Je vous assure que c'est de loin la meilleure des censures, qui justifie en amont que l'ont ne censure pas le texte afin qu'aux yeux de tous, l'infraction soit constatée. Un individu condamné plusieurs fois à quelques milliers d'euros de dédommagements, n'osera pas récidiver.

C’est ce que fait comprendre en clair la Déclaration des droits de l’Homme : notre droit de communiquer nos idées n’a pour limite que la loi … sauf si celle-ci se place hors-la-loi ! Ce dernier détail est d’importance et monsieur Dreamer84 a oublié de le préciser ! Je serais même tenté de lui rappelé l’article 11 qui me donne le droit de résister par la force s’il le faut ! Et à l’article 7 qui stipule « Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la vole de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s'assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. La nécessité d'énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme ».

Voici pourquoi j’avais, dans mon premier commentaire, fais allusion à : « est-ce que cela vous rappelle quelque chose l'idée de "liberté d'expression" et celle de "liberté de communiquer librement ses idées" ! Y'en a qui sont mort pour cela ! Et voici tout l'usage que vous faites de cet héritage ? ». Voyez, Melaine, j’ai bien lu les quatre déclarations, je les ai même étudiées. Il ne faut pas accuser sans preuves ni sans savoir ! C’est de la diffamation.

Ceci dit, la DDHC met en évidence que s'il y a oppression contre le corps social (article 34 : relisez bien le passage dans la DDHC 1793 pour en avoir la définition), en gros, le seul devoir qui reste est celui ci : Article 27. Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis à mort par les hommes libres.

Moi, tuer quelqu'un, même un pourri, cela ne me plait pas, mais si vous remplacez « tuer » par « prison à perpétuité », cela me convient tout à fait. Notez qu’ici, c’est le seul « appel à la haine » qui est légitime et ne peut-être censuré (et oui, il en existe un) !

Or, pour en revenir à ce qui nous motive, la liste des droits bafoués est aujourd'hui longue et il y a bien lurette que la limite du supportable est déjà bien dépassée.

Tout ceci pour expliquer notre différence de point de vue. Ici, il y a des gens qui pensent encore que notre pouvoir est bon, légitime, sain, dévoué, ... etc. ! Et qui ne croient que dans le fameux « c’est passé à la TV ». Si la loi dit : il ne faut pas faire ceci et/ou dire cela, ils se placent tous en rangs d'oignons et se mettent au garde à vous. Libre à eux ! N’oubliez jamais qu’Hitler est parvenu au pouvoir par les urnes et en utilisant – manipulant, les failles de la démocratie.

Puis ils y en a d'autres, comme moi, de plus en plus nombreux, qui affirment ce que certains ne semblent pas avoir compris ici et que j'ai voulu faire comprendre par "cela ne mettra pas en « führer » notre président". Je le dit en clair parce que cela ne semble pas être accessible à tous de façon innée : notre président est le responsable d'une politique menant progressivement et par paliers, à une forme moderne du nazisme qui se cache sous le sobriquet de "droite libérale". C’est dit, je demande à 20 minutes de ne pas censurer cette déclaration, car je les détache de toutes responsabilité sur mes propos tenus et suis prêt à l’assumer pénalement ! C’est un débat de société que je lance !

Pour ce qui est de devoir obéir systématiquement à la loi, j'affirme ceci : "Si certains de nos anciens n'avaient pas osés désobéir à la loi, vos commentaires seraient aujourd'hui écris en allemand" ! Au dessus de la Loi, il y a d'abord notre conscience qui nous dicte et la DDHC de 1793 qui guide notre action.

Alors, c'est un peu facile et réducteur de raisonner comme le fait Dreamer84, que je salut ici car le débat est démocratique (et il n'avait pas tord sur tout). Monsieur, je ne suis pas d’accord avec vous, mais je respecte votre point de vue. Cependant, attendez-vous à ce que je défende le mien.

Monsieur Sarkozy, qui se vante qu'on le surnomme "Sarko l'américain", défend lui une idéologie étrangère qui vient de signer par deux fois la mort de la démocratie aux USA, fait que la Presse française a largement occulté ou minimisé.

(pour info, en exemples :
http://cubaetameriquelatine.skynetblogs.be/archive/2012/03/23/usa-adieu-la-liberte-d-expression-bonjour-la-dictature-le-dr.html (eux ce sont des cocos)

http://resistance71.wordpress.com/2012/03/13/criminalisation-de-la-protestion-au-pays-du-goulag-levant-usa-obama-va-signer-une-nouvelle-loi-liberticide-le-totalitarisme-est-en-marche/ (eux, des anars)

et en vidéo pour ceux qui n’aime pas lire : http://mega-streaming.info/video/OAD86WH8R488/NDAA-EEA-Pleins-pouvoirs-aux-militaires-Global-Research-Tv-VOSTFR) (et eux … plutôt à droite ou centre-droite).

Vous remarquerez que la classe politique, au niveau populaire, est pour une fois unanime dans sa disparité !

Vous saurez maintenant saisir toute l’importance de mon intervention et la légitimité de la colère qui m’anime.

En une autre époque, on aurait nommé ceci « haute trahison avec une puissance étrangère » et notre grand Charles doit se retourner dans sa tombe. La récente attaque de notre président sur la censure d'Internet, prouve qu'il cherche par paliers à mettre en place le même dispositif chez nous. Pour se faire, il « aurait besoin d’un autre mandat », ayant précisé « qu’on ne peut pas tout faire en cinq ans ». Imaginons donc la France d’après !

Est-ce que quelqu’un parmi-vous pourrait douter de la véracité de tout ce qui fut raconté par voie de presse sur l’affaire Merah. C’est le cas pour moi ! Cela pue la manipulation à des fins électorales afin que nous nous placions tous en rang d’oignons et au garde à vous ! Cela pue aussi une tentative de déclencher un conflit inter-communautaire, seule façon d’imposer une dictature au nom du « retour à l’ordre ». Ici (http://www.dailymotion.com/video/xmus8i_asselineau-sur-le-terrorisme-islamique_news), vous trouverez un lien qui est confirme par les statistiques policières, l’interprétation que je vous développe et du fait que je rattache le NDAA à monsieur Sarkozy.

De vous rappeler aussi les déclarations de madame Joly, ceux de Christian PROUTEAU, créateur du GIGN et le témoin d’un des massacres qui déclare formellement avoir observé un tatouage sous l’œil de l’assassin, caractéristique que n’avait pas le supposé monstre Merah. Et j’en passe et bien d’autres, comme un séjour en terre d’un pays qu’il est difficile de critiquer en France, de l’élimination de Merah alors qu’on aurait pu le gazer et le prendre vivant … pour qu’il parle. Et bien d’autres encore … !

Ne me collez pas sur le dos que je commets ici un outrage envers les victimes. Moi aussi je veux connaître la Vérité et les parents de ceux qui ont été lâchement assassinés, souhaitent certainement qu’il en soit de même. Qui ici peut nous apporter la Vérité ? D’un point de vue pénal, tout a été détruit et on ne peut rien prouver et, cela laisse libre cours à toutes les théories, même les plus folles ou les plus xénophobes ! Qui se souvient des propos scandaleux de notre président au sujet d’un des militaires … catholique, mais ayant la fâcheuse apparence d’origine magrébine ?

A ce sujet, quand madame Le Pen nous sort opportunément ses interprétations haineuses vis-à-vis de l’immigration en stigmatisant une communauté particulière, elle n’est pas censurée ??? Tous les médias reprennent par cœur ses déclarations et les mettent ainsi en avant ! Est-ce bien utile d’en expliquer plus ?

Alors, ce n’est pas politiquement correct de le dire, mais honnête, courageux et réaliste. En fait de courage, c’est plutôt par Devoir ! Comme j’aimerais qu’il existe un mot poli qui exprime des grossièretés (pléonasme antagoniste) afin de l’adresser à tous les empêcheurs de contester en rond !

Pour ce qui est de la censure, j’attire votre attention sur le fait que les messages grossiers et diffamatoires ont souvent bon dos, il était question de viser la censure qui frappe ceux n’ayant jamais tenus de tels propos, dérapages censeurs dont j’avais fais l’allusion et qui furent confirmés par d’autres intervenants ici. Peut-être qu’il est bon ton, chez les médias, de ne pas irriter le dirigeant au pouvoir. Mais pas chez moi !

Pauvre "20 minutes" qui en prend ici pour son grade alors qu'il est loin d'être un des pires dans ce registre. Je vous demande pardon, 20 minutes, mais ce n'est pas après vous que j'en ai, mais après les censeurs de tous poils. J'ai bien conscience que vous êtes en position délicate vis à vis de la loi. Si je vous ai vexé, pardonnez-moi, j'ai dû être malhabile sous l'effet de la colère. En ce sens, le commentaire de Datala est assez réaliste.

Il fut important de parler de tout ceci car vous n’en avez peut-être pas conscience encore, mais nous somme aux portes de la guerre civile. Ceux qui ne croient que dans le dieu TV seront dans un camp, moi très probablement dans un autre et ceux qui auront foutu le bordel, seront tranquillement en train de boire du champagne et bouffer du caviar, sur un yacht de Vincent Bolloré, pendant que nous nous massacrerons.

Mon message, puis j’arrête de torturer vos neurones : « attendez-vous d’avoir à vous réveiller un matin en camp de concentration pour pouvoir enfin remettre en question les convictions qui se sont ici confrontés au miennes ? Car si j’ai raison, le jour où vous réaliserez ce travail, ce sera trop tard pour vous ! Et peut-être même pour nous tous » !

Je sais par avance que certains vont s’indigner à cette lecture, et bien tant pis pour eux ! Qu’ils retournent visionner le JT de TF1, si toutefois cela peut les convaincre et les rassurer !

Commentaire publié sous ma réelle adresse IP et sous ma réelle identité : Bouvarel Jean-louis, Grenoble. Jean-louis.bouvarel@live.fr. Pour faire valoir ce que de droit ! Ceux qui porteront plainte, peuvent-ils m’envoyer copie de cette dernière, il se trouve que je suis actuellement fauché (Rmiste) et n’ai plus de papier dans mes toilettes. Merci !

Melaine, vous m’avez diffamé et insulté … dans un post qui parle de censurer ceux qui font ainsi. Il y a donc un certain paradigme antagoniste chez vous ! Alors, Melaine, je ne sais pas si j’ai besoin d’un Bled ou d’un Bescherelle pour écrire correctement, mais je pense ne pas en avoir besoin pour vous dire que je vous en(censuré) !

Petite précision, je suis écologiste, de gauche, anti FN, anti Sarko et en aucun cas de la lignée d’un certain Soral qui reprendrait, mais en déformé et en conclusions xénophobes, certains des arguments présentés ici ! J’anticipe ainsi ceux qui confondent tout mais leur pardonne : il est vrai que l’addiction à TF1 provoque des ravages dans la compréhension des choses !

Sœur Anne, ne vois-tu rien venir … ?

Je vous remercie tous de votre patience, ce fut long … et je n’ai pas tout dis ! J’en garde pour plus tard ! Si vous ne voulez plus de moi ici, je respecterai ! Mais au moins, la ligne qui nous démarque est claire !

Coucou à tous ceux qui pensent comme moi. Nous ne sommes plus seuls : nous sommes légions … et de tous bords, juifs, musulmans, chrétiens, athées, agnostiques … et bien d’autres encore ! La Bête du fascisme n’est pas morte, sa tête blessée a guérie, c’est à notre génération qu’il revient de corriger cette erreur. Et sans union, pas de force à lui opposer.

JLB

Écrit par : jean-louis Bouvarel | 30/03/2012

Le commentaire de monsieur Molson est typique de ce que je vous ai signifié. Il se fonde sur un concept nauséabond dont il est incapable d'en sonder la profondeur du fait qu'il pense avoir raison (sociopathie?, psychopathie?).

Ceci dit : il ne faut surtout pas le censurer ! Je le prends comme un compliment du fait qu'il provient de l'adversité. Ensuite, son auteur a eu le courage d'exprimer son réel point de vue sans tourner autour du pot ! Il est important de savoir ce que ces gens là pensent. Un débat, c'est fait aussi pour cela ! Rien que pour vous rappeler que nos anciens ont du mal faire leur boulot car les fachos existent toujours !

Ensuite encore, ce monsieur Molson m'a été utile : il m'a rappelé l'existence du terme "logorrhée" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Logorrh%C3%A9e) que j'avais oublié, il faut dire que je ne l'emploi pas souvent ! Comme je suis écrivain, cela peut m'être bien utile. Fichtre, j'ai à faire à quelqu'un d'haineux mais qui maitrise bien sa langue ! Voici enfin un terme poli et cultivé qui sous-entend une insulte !

Attention (Théorie de Molson): "tous écrivains, tous intervenants qui tiennent de longs propos antifascistes sont victimes d'une maladie mentale dont la pathologie se caractérise par une logorrhée symptomatique"! C'est à dire les 3/4 des gens ! Pour ce qui me concerne, il a peut-être raison, j'ai écris plus de 3000 pages à ce sujet ! Et je prémédite de continuer !

S'il vous plait, 20 minutes, ne censurez pas ce commentaire : il instruit, me confirme et me donne le courage et la force de continuer ! Sa présence peut avoir ici un sens d'utilité. Et la Déclaration des Droits de l'Homme s'adresse aussi à ceux qui lui pissent dessus et ne la respectent pas !

Monsieur Molson, convenez que nos points de vues sont si inverses, qu'aucun dialogue constructif ne peut être envisagé. En revanche, l'étude de votre commentaire laisse entrevoir une certaine colère à mon égard. Je vous ai vexé ? Peut-être qu'une explication franche et adulte sur un champ d'honneur serait alors nécessaire. Vous avez mon adresse mail, envoyez moi un rendez-vous, à Grenoble de préférence, puisque je suis l'offensé ! Je vous laisse le choix des armes. Ce n'est pas la peine de surcharger ce fil de propos personnels hors sujets avec le thème abordé !

Quand au fascisme, c'est mon grand-père, résistant et incarcéré à la Gestapo de Grenoble, qui m'a ouvert les yeux sur cette monstruosité. Il m'a prévenu que cette bête n'était pas morte, seulement blessée. Et que se serait certainement à ma génération, ou à celle d'après, d'avoir à l'achever ! Force est de constater qu'il avait raison et qu'il a bien fait de m'éduquer dans ce sens (de m'y préparer) !

Veuillez recevoir monsieur Molson , l'expression de mes considérations démocratiques les plus respectueuses ... possibles dans votre cas ! Je ne vous répondrai plus dans ce fil.

JLB

Écrit par : Jean-louis Bouvarel | 02/04/2012

Coucou à ceux qui pense comme toi, mais je passerais aussi un coucou à ceux qui ne pensent comme toi, ne serait-ce que pour montrer qu'on a le droit de penser différemment tout en essayent d'écouter, entendre et même comprendre.

Une ligne pour démarquer... ne sommes nous pas les mêmes? Pourquoi vouloire chercher une différence? Ce dernier sujet que j'ai lu ne fait que pointer des conflits, des différence, clamer des idées plutot extrêmes, mais à aucun moment ne fait preuve de compassion, compréhension, tolérance...

Cette fameuse liberté d'expression, n'est-ce pas en premier lieu de savoir faire preuve de tolérance? Je n'en ai décelé aucun embryon dans ce dernier texte plutot engagé, et me fait dire que dans le fond... je ne peux en retenir que les extrêmes, qu'ils soit de droites, de gauche, écolo ou pro capitaliste, ne seront toujours que des extrêmes se coupant du reste. Sans ce "reste", aucune objectivité ne sera présente, et sans objectivité, il devient très dur de rester lucide afin d'entendre la liberté d'expression de l'autre.



Je vous invite à regarder TF1 autant que Arté, de lire le canard enchainé ou autre Voici autant que du Rousseau ou Verlaine, de jouer sur les jeux vidéos autant que sur un échiquier, ça peut éventuellement permettre de comprendre que la mixité est partout, et que rester borner et fermer peut causer plus de ravage que de s'y ouvrir... ne serait ce pas une forme d'intégrisme... ? La dégégération cellulaire du cerveau ne s'applique pas qu'à ceux qui regarde TF1, elle est malheureusement partout, sans faire de distinction de penchant politique, de religion, de couleur de peau, de classe sociale.

Tisser des lignes et frontières aussi tranchées que celles du message précédent, à mes yeux, c'est un début d'intégrisme. La où certains sont mort pour instaurer des dialogues, d'autres se servent de ces morts pour détourner le sens de la liberté d'expression à des fins de provocation et polémiques douteuses. Quelles tristesses ils ressentiraient de voir ce que les hommes font de ses sacrifices.

Permettez moi ce droit de réponse.


Un pseudo parmis tant d'autres, à vos souhaits.

Écrit par : bob | 30/03/2012

Bonjour jean-louis Bouvarel.

Je vous salue aussi et je ne vois aucune objection à votre commentaire.
Je ne vois d'autant pas d'objection, que sur de nombreux points je vous rejoint.
Maintenant il est fort possible que certains de mes propos n'ayant pas été affinés plus que cela,
eussent été mal compris.
Il est bien évident que lorsque je parle des lois il ne s'agit pas non plus de dire qu'il faut les respecter à tout
pris, loin s'en faut ! Comme vous le soulignez très justement, si nos parents ou grand parents ne s'étaient pas battus contre certaines de ces lois, je ne suis pas certains qu'on aurait beaucoup avancés dans notre société.
Il y a de bonnes lois mais il y 'en a des mauvaises.
La aussi il pourrait y avoir débat pour définir ce qu'est une bonne loi ou pas.
On pourrait penser qu'une bonne loi serait celle qui satisfait et qui va dans le sens du plus grand nombre.
Question ...est-ce que le plus grand nombre à raison ? Je ne le pense pas non plus.
Il en est de même pour pour une mauvaise loi.

Il est bien évident que l'on peut toujours trouver matière à affirmer tout et son contraire.
Certains auront raisons, d'autres auront torts.
Peut-être même que tout en ayant des avis contraires les deux auront raisons.

Le but premier de mon intervention n'était pas de cantonner tout cela a mes stricts écrits.
Mais juste faire comprendre à certaines personnes que quelque soit l'avis qu'on puisse avoir sur un sujet ou un autre il est tout à fait possible de le faire correctement, avec des arguments et surtout en respectant les autres comme nous souhaiterions tous être respectés nous mêmes.
Je pense sincèrement qu'il y a moyen de discuter sur les forums sans pour autant passer sont temps à s'écharper et c'était cela l'idée et uniquement cela !

Maintenant nous ne sommes pas au pays des bisounours et il est bien évident que parfois il va falloir durcir le ton pour obtenir quelque chose, encore faut-il le faire à bon escient.

Jean-louis, même si vous exprimez un désaccord avec mes propos, vous avez su l'exprimer de très belle manière et en cela je dis bravo.

C'est cela la démocratie et la liberté d'expression.

Écrit par : Dreamer84 | 30/03/2012

Je tiens aussi à préciser que par rapport à ma précédente intervention, j'ai fait totale abstraction
des idées politiques ou autres qui ressortent du message de jean-louis.

Ce n'était pas le débat et je n'ai pas l'intention de rentrer sur ce terrain la !

Écrit par : Dreamer84 | 30/03/2012

J'ai eu l'impression qu'on essayait de me laver le cerveau en le lisant...

Écrit par : bob | 30/03/2012

Oui, pardon, il est vrai qu'en quelques lignes, on ne peut pas tout argumenter. Pardonnez mon emportement, mais c'est un sujet sensible pour moi comme pour beaucoup. Au point que j'ai vraiment essayé de donner le meilleur de moi même dans ce texte ... sans Bled !

Je crois qu'on est tous un peu à cran en ce moment.

Les deux premiers commentaires qui suivent le mien, m'ont un peu mouché quand même : vous avez tous deux raison. Merci Bob et Dreamer84 de me remettre un peu les pieds sur Terre.

Respects !

JLB

Écrit par : jean-louis Bouvarel | 30/03/2012

La preuve qu'on peut-être engagé mais aussi prendre le temps de lire et d'entendre un message.

C'est tout à ton honneur, au plaisir JLB.


(et le miens au plus bas que je relis mes messages en découvrant à chaque fois que je ne peux éditer pour corriger mes "fotes", pour le coup je ressens de la honte, sans que des gens viennent la jeter :)

Écrit par : bob | 30/03/2012

Cher rédaction vous avez eu raison car bon nombres de commentaires étaient choquant

Écrit par : Claire | 03/04/2012

Cher rédaction vous avez eu raison car bon nombres de commentaires étaient choquant

Écrit par : Claire | 03/04/2012

La liberté de tous est restreinte à cause des abus d'une poignée de petits salopards.
Comme d'hab.

Une autre solution aurait consisté à transmettre à la justice les adresses IP afin de les mettre définitivement hors d'état de nuire.

Écrit par : airinys | 03/04/2012

Décidement c'est pas le 20 minute qui nous permettra de fixer un point de vue, ou qui laissera liberté a ces lecteurs.
Décision de soit disant "CONTRAIRE A NOS CHARTES" OU encore MANIPULATION DE CEUX QUI SONT PLUS HAUT (MINISTRE, LOBBY, ASSOCIATION, ...)

Écrit par : MALCOLM | 04/04/2012

20 Minutes est une entreprise privé. Vous avez donc tout à fait le droit de faire ce que vous voulez, et donc de fermer les commentaires. Beaucoup pensent à tort, détenir les médias, ou les prendre pour du service public. C'est évidement pas le cas. Vous êtes libres de faire ce que vous voulez.

Écrit par : Le Juste | 04/04/2012

ARRETEZ !!!!ARRETEZ!!!!ARRETEZ!!!!
Pour l'instant nous sommes (encore) en paix. Des crimes horribles sont commis par des fanatiques ou des fous (c'est un pléonasme), il y en a malheureusement ! toujours eu.
La police fait son travail, comme elle le peut, (sous prétexte d'économie on a réduit les effectifs) .Les crimes horribles de Toulouse et de Montauban seront jugés au mieux je l'espère. On tue pour l'argent, pour Dieu, pour le sexe, pour le pouvoir, est-ce une solution? Un être sensé tire-t-il profit d'un crime ? Non ! un crime ne peut être que l'acte d'un être qui a perdu son entité d'homme. Certes pour se protéger il faut continuer à traquer les individus dangereux pour les empêcher de nuire, mais arrêtons de faire peur aux français, arrêtons de provoquer le racisme et la xénophobie,POUR L'EXPLOITER A DES FINS POLITIQUES. Occupons nous de nos vrais problèmes, le chomage, la trop grande inégalité entre les citoyens du monde quelle que soit leur origine, leur religion, leur race, leur couleur, leur taille, leur poids etc....etc...Nous sommes tous des hommes . La France possède des richesses qui égalitairement réparties peuvent faire le bonheur de tout son peuple (et au delà). Qui peut se croire plus méritant qu' un autre ? et pourquoi ? répondez sincèrement......Remplaçons l'esprit de vengeance et même de compétition par un esprit d'ouverture aux autres de fraternité. Ensemble, construisons un monde meilleur, au lieu de réprimer celui qui ne veut pas suivre essayons de lui montrer le bon exemple .. Malgré tous les remous de notre temps en ce temps de Pâques , hommes et femmes sensés qui me lirez, essayez de retrouver la paix du coeur. Et dans les semaines où une partie de notre destin va se jouer pensez à cela. L'autre d'à côté ou de plus loin n'est pas forcément notre ennemi et LE MONDE EST PEUPLE DE PLUS DE JUSTES ANONYMES QUE DE CRIMINELS CONNUS.

Écrit par : Couret Marie-Jeanne | 04/04/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu